Services d’observation

Les services d’observation à l’OASU

Les activités d’observations mises en œuvre à l’OASU relèvent essentiellement de 15 Services Nationaux d’Observation labellisés par l’INSU et regroupés en quatre domaines d’observation : Astronomie-Astrophysique, Surfaces-Interfaces Continentales, Océan-Atmosphère et Terre Solide. L’OASU est porteur de 5 de ces SNO et partenaire des 10 autres.
L’OASU héberge en outre le réseau de surveillance de la qualité de l’eau de l’estuaire de la Gironde MAGEST, non formellement labellisé mais référencé dans le pôle de données pour l’océan ODATIS de l’infrastructure de recherche DATA TERRA.

Astronomie Astrophysique

IVS

Via la technique de radio-interférométrie à très longue base (VLBI), l’IVS acquiert les données nécessaires à l’établissement et au maintien des repères de référence terrestre et céleste ainsi qu’au suivi de l’orientation de la Terre.

GAIA

La mission Gaia de l’Agence spatiale européenne est l’un des grands projets de l’astrophysique des deux prochaines décennies. Le satellite observe l’ensemble du ciel pour cartographier les objets célestes le plus précisement possible.

SKATE

L’instrument SKA (Square Kilometre Array) est un interféromètre radio en cours d’implantaiton en Australie et en Afrique du Sud. Il opérera dans la gamme de fréquence allant de 0,05 à 24 GHz et permettra, entre autre, d’aborder les questions de la formation des étoiles et galaxies.

ALMA

L’objectif du service est de fournir à la communauté les outils appropriés pour une exploitation scientifique des radiotélescopes millimétriques généralistes de l’IRAM (30-m et NOEMA) et d’ALMA.

JUICE / SWI

Cette mission, dont le lancement est prévu en 2022 va passer au moins 3 ans et demi à étudier le système de Jupiter en réalisant en particulier des observations de l’atmosphère de la planete et des satellites galiléens : Io, Europe, Ganymède et Callisto.

KIDA

KIDA (KInetic Database for Astrochemistry) est un projet regroupant différentes communautés afin d’améliorer l’interaction entre les astrochimistes et les physico-chimistes, et de simplifier le travail de modélisation de la chimie des environnements astrophysiques.

Surfaces Interfaces Continentales

DYNALIT

DYNALIT, est axé sur l’étude de la dynamique littorale et du trait de côte. Il gère la collecte et la mise en cohérence de données littorales (morphologie, flux sédimentaires, turbidité, forçage marin) sur près de 36 sites ateliers répartis sur les côtes françaises. Depuis 2015 DYNALIT s’est associé à d’autres réseaux d’observation pour constituer l’infrastructure de recherche ILICO.

MAGEST

Le réseau MAGEST effectue un suivi continu de la qualité physico-chimique des eaux de surface pour offrir une couverture spatiale complète du système fluvio-estuarien girondin. Il enregistre ainsi toutes les 10 à 20 minutes la température, la salinité, la turbidité, l’oxygène dissous, voire la fluorescence des eaux depuis l’embouchure de l’estuaire jusqu’à l’aval des fleuves Garonne, Dordogne, Isle.

KARST

Le Service National d’Observation du KARST a pour objectif de renforcer le partage des connaissances et de promouvoir la recherche interdisciplinaire sur les systèmes karstiques en France. Le département de la Dordogne fait l’objet d’une attention particulière depuis de longues décennies en raison de son importance stratégique en termes de ressource en eau et d’un contexte patrimonial exceptionnel.

Océan-Atmosphère

MEMO

MEMO est un SNO qui se propose d’utiliser les éléphants de mer et phoques de Weddell de l’Océan Austral comme plates-formes opérationnelles d’observation des conditions océanographiques (température, salinité, fluorescence, état de la mer…) de l’Océan Austral jusqu’à des profondeur d’environ 1000 ou 1500 m.

PHYTOBS

S’appuyant sur 25 sites d’échantillonnage répartis sur la totalité des façades maritimes métropolitaines le réseau phytobs observe les paramètres associés de la colonne d’eau. Les missions de ce réseau sont de comprendre et d’améliorer la connaissance de la biomasse, de l’abondance et de la composition du phytoplancton marin des eaux côtières et lagunaires.

SOMLIT

L’objectif scientifique du SOMLIT est de caractériser l’évolution pluri-décennale des écosystèmes côtiers et littoraux et d’en déterminer les forçages climatiques et anthropiques. Pour répondre à cet objectif, un suivi multi-sites coordonné à l’échelle nationale a été mis en place. Il repose sur une stratégie précise : des prélèvement sont effectués tous les 15 jours, en pleine mer, en surface et le long de la colonne d’eau.

SONEL

Le SNO SONEL vise à fournir des données du niveau de la mer de grande qualité métrologique obtenues à partir de marégraphes (niveaux relatifs de la mer) et de techniques modernes de géodésie (déplacements verticaux et niveaux absolus de la mer) pour l’étude des tendances à long terme du niveau de la mer ou la calibration d’altimètres radar embarqués sur satellite.

Share This