La France devient membre de SKA Observatory (SKAO)

La France devient membre de SKA Observatory (SKAO) Vous êtes ici : Accueil  /  News / La France devient membre de SKA Observatory (SKAO)

La France devient membre de SKA Observatory (SKAO)

La France s’engage dans l’exploitation et la construction du plus grand instrument de radioastronomie jamais réalisé.

A l’occasion de la première réunion du Conseil de SKA Observatory (SKAO) qui s’est déroulée les 3 et 4 février 2021, la France a exprimé le souhait de devenir membre de cette organisation intergouvernementale qui assurera la construction puis l’exploitation de ce qui sera le plus grand instrument de radioastronomie jamais réalisé.
SKA Observatory conçoit l’instrument de radioastronomie le plus sensible jamais conçu, sur une gamme d’ondes radio inégalée. Il devrait permettre d’étudier la formation des toutes premières étoiles et galaxies peu de temps après le Big Bang. SKA produira un flot de données dépassant le trafic internet mondial d’aujourd’hui et les besoins de stockage actuels de Facebook. Il aura donc besoin de supercalculateurs qui en feront le principal observatoire astronomique « Big Data ».
Le CNRS avait classé l’instrument SKA parmi ses priorités et pilotait déjà la « Maison SKA-France » qui rassemble 7 établissements publics, dont l’Université de Bordeaux, et 7 entreprises.


Pour plus d’informations sur la décision du gouvernement français et sur la première réunion du Conseil de SKAO, nous vous invitons à consulter :

Pour plus d’informations:
Responsable local du SNO SKA – Patrick Charlot, Directeur de Recherche CNRS – Laboratoire d’astrophysique de Bordeaux – OASU
patrick.charlot@u-bordeaux.fr

Crédit illustrations: SKA Organisation