MAGEST

MAGEST Vous êtes ici : Accueil  /  Observation / Services d'Observation / Surfaces Interfaces Continentales / MAGEST

Le réseau MAGEST (Mesures Automatisées Gironde ESTuaire) répond à la recommandation de la Commission des Milieux Naturels Aquatiques (CMNA, 1998) du comité de bassin Adour-Garonne de la mise en place d’un programme pour l’observation et la surveillance du système estuarien Garonne-Dordogne-Gironde en vue d’évaluer les impacts des fortes turbidités et de la désoxygénation des eaux sur la qualité des eaux et sur la dynamique des populations biologiques. Sous l’impulsion de l’Agence de l’Eau Adour Garonne, un consortium réunissant des gestionnaires de l’eau et le laboratoire EPOC a permis en 2004-05 la mise en service de 4 stations de mesures de la qualité physico-chimiques des eaux. Le réseau MAGEST comprend maintenant 7 stations de mesures réparties de l’embouchure de la Gironde à l’aval des fleuves Garonne, Dordogne et Isle, sur une emprise de 150 km.

Objectifs

Le premier objectif du réseau MAGEST est de documenter les bases de données qui permettent la description à haute résolution temporelle :

  • des processus hydrodynamiques et sédimentaires (turbidité, dynamique du Bouchon Vaseux);
  • des conditions physico-chimiques (température, salinité, oxygène dissous) qui influencent l’oxydation de la matière organique, le taux d’oxygénation des eaux, et la solubilisation des métaux, dont le Cadmium;
  • des conditions environnementales qui contrôlent la dynamique des populations biologiques (survie, croissance et migrations) dans l’estuaire de la Gironde.

Le réseau MAGEST contribue aussi à surveiller des épisodes critiques (crues, orages, vagues de chaleurs, désoxygénation estivales, etc…), les pollutions chroniques (rejets urbains) ou encore l’impact régional du changement climatique (intrusion marine, présence et concentration du bouchon vaseux, modifications des débits, hausse des températures). Cette base de données à haute-fréquence, multi-sites et pluriannuelle contribue à suivre l’impact régional du changement climatique sur la qualité des eaux de l’estuaire de la Gironde.

Enfin, grâce à l’ensemble des informations acquises, MAGEST doit être pour les gestionnaires, membres du consortium, un outil d’aide à la définition et au contrôle des politiques de gestions de l’estuaire de la Gironde et des bassins versants amont de la Dordogne et de la Garonne. Ainsi, depuis 2013, les données acquises à Bordeaux et à Libourne permettent d’assurer le suivi et l’analyse du respect des objectifs du SAGE Estuaire (Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux Estuaire de la Gironde et milieux associés) en matière de concentration en oxygène à l’aval des fleuves Garonne et Dordogne.

Les sites littoraux de MAGEST font partie du SNO DYNALIT, composante de l’IR I-LICO.

Identité
Données

Le réseau MAGEST mesure, toutes les 10 à 20 minutes selon les stations, la température, la salinité, la turbidité et l’oxygénation des eaux de surface estuariennes. Initialement l’acquisition des données reposait sur des armoires de mesures de type MAREL, équipés de capteurs Endress Hauser. En 2004-2005, les sites de Pauillac, Libourne, Portets et Bordeaux ont été instrumentés. Le site de Portets a été arrêté en 2012 au profit d’un site plus en amont (Cadillac). A partir de 2016, la mise sur le marché de sondes multi-paramètres adaptées aux fortes turbidités et plus simples à mettre en œuvre (SAMBAT, NKE Instrument) a permis la jouvence des stations existantes et l’équipement de nouveaux sites (Le Verdon, Branne, Saint-Denis de Pile).

Implication OASU

Les données sont archivées et diffusées au moyen la base de données construite et maintenue par la structure fédérative CEDONA.

Collaborations

MAGEST est géré par un consortium qui réunit des gestionnaires et des laboratoires de recherche. Les partenaires du consortium MAGEST sont: AEAG (Agence de l’Eau Adour Garonne), SMIDDEST, EPIDOR, SMEAG, BORDEAUX METROPOLE, EDF, PORT de BORDEAUX ; IRSTEA ; EPOC ; CNRS, UNIVERSITE de BORDEAUX, CG33, REGION NOUVELLE AQUITAINE.